21695 visiteurs, depuis le 01/04/2019

Programmation 2021

Du 03 mai au 09 mai 2021

Je m’attache à extraire de la matière inerte l'illusion du vivant. La céramique, le bronze, la résine me permettent de représenter l’homme et l’animal. Les poses décrivent l’intimité du corps et amènent le spectateur à la réflexion.
Je m’attache à suggérer le mouvement, l’équilibre, la légèreté, la rupture. Mes sculptures doivent figurer un instant figé. Mes sculptures expriment ce qui ne peut plus être dit ou écrit.

Patrick HULAUD

Du 03 mai au 09 mai 2021

Je m’attache à extraire de la matière inerte l'illusion du vivant. La céramique, le bronze, la résine me permettent de représenter l’homme et l’animal. Les poses décrivent l’intimité du corps et amènent le spectateur à la réflexion.
Je m’attache à suggérer le mouvement, l’équilibre, la légèreté, la rupture. Mes sculptures doivent figurer un instant figé. Mes sculptures expriment ce qui ne peut plus être dit ou écrit.

Patrick HULAUD

Du 17 mai au 23 mai 2021

Christine Busso, représentée par sa maman, Marie-Claude Busso.
Christine, artiste singulière, décédée d’un cancer fin 2008, à 41 ans, laisse une œuvre magnifique, attachante, qualifiée par Laurent Danchin de « Petit bijou de l’art contemporain ». Quelques mots de Mario Guastoni dans la revue Ligéia :
Son œuvre au raffinement initiatique…
Son univers intérieur onirique et merveilleux…
Ses aquarelles comme des parchemins imbibés de couleurs éclatantes…
L’effet de palimpseste de ses images suspendues entre figuration allusive et abstraction…

Christine BUSSO

Du 17 mai au 23 mai 2021

Christine Busso, représentée par sa maman, Marie-Claude Busso.
Christine, artiste singulière, décédée d’un cancer fin 2008, à 41 ans, laisse une œuvre magnifique, attachante, qualifiée par Laurent Danchin de « Petit bijou de l’art contemporain ». Quelques mots de Mario Guastoni dans la revue Ligéia :
Son œuvre au raffinement initiatique…
Son univers intérieur onirique et merveilleux…
Ses aquarelles comme des parchemins imbibés de couleurs éclatantes…
L’effet de palimpseste de ses images suspendues entre figuration allusive et abstraction…

Christine BUSSO

Du 31 mai au 06 juin 2021

Je superpose plusieurs couches de tôles, des strates de clous fondus et de matière d’apport. Ces différentes strates de matière apportent une palette de tonalités à l’acier et rythment, intensifient les courbes et les lignes des corps en mouvement.
Aujourd’hui, l’acier devient tissus, broderies, matières végétales. Les sculptures sont habillées, longilignes et élégantes. Cette nouvelle démarche m’amène à
l’abstraction : vers une matière végétale aux lignes floues.

Virginie JACQUETTE

Du 31 mai au 06 juin 2021

Je superpose plusieurs couches de tôles, des strates de clous fondus et de matière d’apport. Ces différentes strates de matière apportent une palette de tonalités à l’acier et rythment, intensifient les courbes et les lignes des corps en mouvement.
Aujourd’hui, l’acier devient tissus, broderies, matières végétales. Les sculptures sont habillées, longilignes et élégantes. Cette nouvelle démarche m’amène à
l’abstraction : vers une matière végétale aux lignes floues.

Virginie Jacquette

Du 31 mai au 06 juin 2021

Depuis 40 ans, Gérard Paturel, céramiste, peintre et poète sculpte la terre pour nous donner matière à penser, à sourire et à rêver. Constamment réinventés, sculptures, pots et vases jouent de leurs formes élégantes, de leurs couleurs raffinées, de leurs émaux, de leurs patines et enfumages et des mots inscrits dans la matière, partie prenante de l’objet devenu poème.
« Contes de fée et déclarations d’amour, pauses philosophiques et plaisanteries surréalistes, éclats de rire et points d’interrogation, les créations de Gérard Paturel nous parlent de l’humaine condition » (Anto Jacmé - galerie de Veretz)

Gérard PATUREL

Du 31 mai au 06 juin 2021

Depuis 40 ans, Gérard Paturel, céramiste, peintre et poète sculpte la terre pour nous donner matière à penser, à sourire et à rêver. Constamment réinventés, sculptures, pots et vases jouent de leurs formes élégantes, de leurs couleurs raffinées, de leurs émaux, de leurs patines et enfumages et des mots inscrits dans la matière, partie prenante de l’objet devenu poème.
« Contes de fée et déclarations d’amour, pauses philosophiques et plaisanteries surréalistes, éclats de rire et points d’interrogation, les créations de Gérard Paturel nous parlent de l’humaine condition » (Anto Jacmé - galerie de Veretz)

Gérard Paturel

Du 21 juin au 27 juin 2021

Inspirés par les grands espaces du Cotentin, Bernard et Isabelle Emery partagent dans cette exposition leurs émotions. Leurs regards s'émerveillent de découvrir tant de trésors façonnés par les marées.
Leurs créations laissent apparaitre une connivence entre leurs mondes intérieurs.
Et, le temps d'un regard, le spectateur joue à "comme s'il regardait le monde à travers leurs yeux".
Regarder devient un acte d'imagination

Bernard EMERY et Isabelle EMERY

Du 21 juin au 27 juin 2021

Inspirés par les grands espaces du Cotentin, Bernard et Isabelle Emery partagent dans cette exposition leurs émotions. Leurs regards s'émerveillent de découvrir tant de trésors façonnés par les marées.
Leurs créations laissent apparaitre une connivence entre leurs mondes intérieurs.
Et, le temps d'un regard, le spectateur joue à "comme s'il regardait le monde à travers leurs yeux".
Regarder devient un acte d'imagination

Bernard Emery et Isabelle EMERY